vendredi 23 août 2002

Rencontres avec Laurent Gerra

Avant même que je commence à monter véritablement sur scène, je faisais des imitations en famille. Et il s'est avéré qu'un de mes cousins connaissait... Laurent Gerra.
avec Jean-Louis ALENA et Laurent GERRA à Carcès (83) -  © Jean Gède
Avec Lynda Lemay à Carcès (83) -  © Guillaume Ibot

J'ai eu cette chance de rencontrer Laurent Gerra à plusieurs reprises et de vivre, à chaque fois, des moments exceptionnels qui resteront gravés dans ma mémoire. Je vais essayer de vous en résumer certains :

- Dédicace du livre "Ces cabots qui nous gouvernent" :
Laurent Gerra venait souvent faire un détour par Carcès (83) village varois à côté de Brignolles pour retrouver son ami Jean-Louis Aléna. Pour l'anecdote, Laurent, avant d'être la célébrité que l'on connait, faisait les podiums de la tournée "Var Matin". il était passé par Carcès pour un spectacle. A la fin, il demande à un monsieur qui était en train de ranger les choses où il pourrait dormir. Le monsieur lui répond qu'il y a une chambre à la mairie qu'il le ferait dormir ici. Laurent étonné lui répond que le maire ne serait pas d'accord, et le monsieur en question lui répond : "le maire, c'est moi". Jean-Louis Aléna, qui était en train de ranger les chaises de l'animation municipale se retrouve avec Laurent Gerra, début d'une grande amitié.
Fidèle, Laurent n'hésite pas à faire un détour par Carcès, pour se reposer, ou encore pour proposer en avant première ses spectacles.

Ma rencontre avec lui est due au fait que mon cousin, Jean Gède, était l'adjoint de Jean-Louis. Ce qui facilita les choses.

Notre première entrevue, en 2002, fut lors de sa dédicace exceptionnelle à la médiathèque de Carcès de son livre de caricatures "Ces cabots qui nous gouvernent" il était accompagné de Lynda Lemay, sa compagne de l'époque.
A cette époque, j'étais loin d'imaginer que je monterai sur scène pour faire comme lui. Le faire en famille était déjà une prouesse pour moi. J'avais à l'époque enregistré quelques imitations sur un CD que je lui ai remis.
En lui présentant mon CD © Yvonne Moulinas
Vu le visage que je tire, je devais surement faire une imitation de Johnny.
Pendant les dédicaces © Yvonne Moulinas
Malheureusement, il m'est impossible aujourd'hui de retrouver les albums de caricatures de Laurent, disparus, avec les dédicaces...

- Un week-end avec Laurent :
C'était en été 2003, entre deux dates de tournée, Laurent vient se reposer à Carcès avec son équipe. Bien évidemment, Jean-Louis Aléna me contacte pour faire partie de l'aventure.
Et quelle aventure !!!
Nous nous sommes retrouvés avec Laurent à un bar en face la mairie pour boire un coup, juste avant de rejoindre René, à Cotignac (83) (si mes souvenirs sont bons) qui nous attendait avec son équipe pour manger à sa ferme. A l'époque, Laurent était accompagné de David Mignot, son pianiste, Lionel Menu, son administrateur de tournée, Franck Perrot, son technicien son, Gérard Pernet, son éclairagiste, et d'autres personnes dont je ne me souviens plus du nom (désolé).
Arrivé chez René, une table était dressée au milieu de sa cours, sous des parasols, avec un repas fabuleux. Je me souviendrai toujours des farcies délicieux qu'il nous avait proposé, et de Laurent qui ne s'arrêtait pas d'imiter Céline Dion pour "son mari René".
© Guillaume Ibot
© Guillaume Ibot
Après le repas, je devais rentrer chez moi, mais Laurent a insisté pour que je me joigne à eux, faire du canoë kayak sur l'Argens. Etant mineur à l'époque les négociations avec ma mère n'ont pas trop duré, je crois même que Laurent l'avait eu au téléphone pour lui dire que je m'éclatais avec eux et que je reste.
Nous sommes donc parti faire du canoë, mon cousin et moi avec Laurent et son équipe. Une véritable partie de rigolade où il nous imitait Jean-Paul Belmondo, roi des cascades, à chaque fois qu'une occasion périlleuse se présentait. Une sacrée partie de rigolade !
Après le canoë, c'était un tournoi de pétanque qui était prévu dans le village même de Carcès.
Partie de pétanque, désolé pour le flou (artistique) © Guillaume Ibot
Nous avons ensuite mangé au restaurant "la Cabro d'or" à Carcès le soir pour terminer la soirée en beauté. J'avais dit à Laurent que je le retrouverais quelques jours après à Vaison la Romaine (84) dans le théâtre antique, où il produisait son spectacle. Laurent m'a dit que si je lui avais dit plus tôt il m'aurait offert les places. Qu'à cela ne tienne, il m'a quand même fait réserver des chaises devant.

Au théâtre antique de Vaison La Romaine :
Laurent me fait savoir qu'il ne pourront pas rester après le spectacle car ils doivent prendre la route, et qu'ainsi, pour se voir, il fallait venir avant le spectacle.
Je demande donc à Lionel Menu, avec qui j'étais quelques jours avant à Carcès, s'il nous est possible de faire un coucou à Laurent. D'autant qu'on lui avait porté un beau magnum de vin en cadeau.
Lionel, avec ma soeur nous entraîne dans les coulisses et les loges aménagées pour l'occasion. Laurent était avec son équipe en train de boire une coupe de champagne, il nous invite à nous joindre à lui et m'a informé que il fallait que je me mette à boire, que c'était bon pour les cordes vocales... Je n'ai jamais suivi son conseil (désolé Laurent).
L'ambiance de début de spectacle était très détendue, dans la simplicité et la bonne humeur. J'en profite quelques secondes pour lui faire dédicacer son DVD "Laurent Gerra à l'Olympia 2002" avant de le laisser tranquille pour son spectacle.
Août 2003 - Vaison la Romaine © Guillaume Ibot
Août 2003 - Vaison la Romaine © Guillaume Ibot
Pour Caroline et Guillaume, amitiés carçoises, très affectueusement, L. Gerra
J'avais également été invité aux Arènes de Chateaurenard pour voir la dernière représentation de ce spectacle et d'aller le saluer en coulisses, mais la venue surprise de Jean Réno, Michel Drucker, Isabelle Adjani, Jean-Claude Brialy et Charles Aznavour m'ont empêché de m'approcher.

L'aïoli de Carcès :
L'année suivante, je suis de nouveau invité par Jean-Louis Aléna à partager l'aïoli du village avec lui et Laurent. Cela avait lieu sur la place publique, il y avait également les parents de Laurent ce soir là. J'étais assis à côté de lui, nous avons quelque peu discuté sur le métier, puisque je venais de me lancer, il me confia que c'était un métier difficile qu'il fallait s'accrocher mais qu'après il nous permettait de rencontrer de belles personnes et de vivres des moments aussi fabuleux.
Laurent, très réservé et modeste, nous régalait de blagues et d'imitations tout au long du repas. Ses parents également étaient d'une grande gentillesse.
Je n'ai pas de photos de cette soirée. J'avais cependant, avec ma caméra, réussit à filmer quelques passages, mais je garde ce film pour mes souvenirs personnels.
Seulement cette dédicace à vous faire partager sur son album Lucky Luke - La belle province
Puis me professionnalisant de plus en plus dans ce métier, les clients me reprochaient d'être beaucoup trop imprégné de Laurent Gerra dans mes spectacles.
J'ai du ainsi m'empêcher de regarder et d'assister à ses spectacles. Je refusais ainsi les invitations que l'on m'envoyait lorsqu'il se présentait à Carcès pour des avant-premières au théâtre qui porte désormais son nom.

Inauguration du théâtre "Laurent Gerra" à Carcès :
Avant que les invitations ne cessent, je me suis tout de même déplacé, en Août 2007 à l'inauguration du théâtre "Laurent Gerra" à Carcès. Il était annoncé au départ, qu'il devait être accompagné de Michel Drucker et Johnny Hallyday. Je pense que la venue des deux autres artistes devait être compliquée à mettre en place. Il y avait tout de même Guy Marchand qui était là, ainsi que Georges Lautner. Laurent était inaccessible ce jour là. Les télévisions étaient présentes et il y avait beaucoup de monde.
Guy Marchand © Guillaume Ibot
© Guillaume Ibot
J'ai eu vent également que, dans le cadre de mon spectacle anniversaire de mes 10 ans de scènes, en 2013, mon équipe avait approché Laurent pour qu'il vienne faire un tour sur scène avec moi. Malheureusement, les échanges n'ont pas aboutis... Dommage, cela aurait été une excellente surprise.

Heureux d'avoir vécu certains moments au côté de mon idole d'imitateur, je suis retourné le voir au Zénith de Montpellier en 2014 pour voir son spectacle avec le big band de Fred Manoukian, et à la fin je me suis approché du technicien son, Franck Perrot, pour lui remettre une enveloppe dans laquelle j'ai glissé les photos précédentes et ces souvenirs. J'ai remémoré à Franck l'époque Carcès, il m'a répondu "ça date tout ça !". Je ne sais même pas si l'enveloppe lui a été donnée...
En tout cas, je n'ai eu aucune réponse.

Album "Elections matinales"
avec sa dédicace "Pour Guillaume, bon réveil, L. Gerra"




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez laissez un commentaire, c'est toujours sympa de vous lire...